Critique de First They Killed My Father : une vie d’enfant de la guerre

critique-de-first-the-killed-my-father

Disponible sur Netflix depuis le 15 septembre, la nouvelle réalisation d’Angelina Jolie nous conte l’insoutenable quotidien d’une enfant de la guerre. Poignant de réalisme, First They Killed My Father met en lumière les victimes des Khmers Rouges au Cambodge.

La star américaine n’est plus à son coup d’essai. Angelina Jolie continue de nous surprendre en réalisant des oeuvres toujours bien différentes. Une nouvelle fois derrière la caméra, l’actrice a souhaité dépeindre dans son drame, la douloureuse histoire du génocide cambodgien.

La vie volée de la jeunesse cambodgienne

First They Killed My Father ou D’Abord ils ont tué mon père, est une adaptation du roman biographique de Loung Ung. C’est à travers le regard de cette rescapée, victime d’une guerre qui a fait 2 millions de morts, que la cinéaste a conçu ce film bouleversant. Prisonnière du régime, la jeune Loung Ung est brutalement devenue une enfant soldat : travaux forcés et endoctrinement, l’enfance de la fillette a peu à peu sombré dans un amas de violences. Mais après quarante ans de silence, l’enfant devenue femme nous raconte…

Pour mettre en lumière l’histoire de ces millions de vies, Angelina Jolie a choisi de construire son film autour du point de vue de l’enfant. Un choix narratif audacieux qui permet d’apporter une certaine profondeur à l’intrigue. Là où l’adulte aurait plus naturellement exprimé tout son désespoir, l’enfant souffre en silence. Le regard vide, traumatisée par ces horreurs dont elle est la victime, la fillette ne comprend pas. Elle observe et écoute. Elle agit dans l’ignorance de ses actes. Et nous sommes là, témoins de ces scènes insoutenables. Impuissants.

first-they-killed-my-father-critique

First They Killed My Father n’est pas un film d’action. Il s’agit d’un drame silencieux, frôlant le documentaire. Angelina Jolie a choisi de centrer son film sur l’aspect moral de la guerre. Ainsi, nul besoin d’artifices lorsque les images parlent d’elles-même. C’est à travers de nombreux plans séquences, vues aériennes et travellings que nait toute la force de cette œuvre. First They Killed My Father est un témoignage poignant, qui met l’accent sur l’amour de la famille dans un pays outragé par la violence et le sang. Car dans tout cauchemar, se dissimule une lueur d’espoir…

En revêtant la casquette de réalisatrice, Angelina Jolie nous porte une nouvelle fois dans l’émotion. Découvrez à présent ce drame bouleversant sur Netflix. 

First They Killed My Father : Bande Annonce