Critique de Fleuve noir : parfaite immersion dans l’eau saumâtre

critique-fleuve-noir-erick-zonca

Telle une évidence, il nous a littéralement submergé. Véritable polar noir à l’ancienne, Fleuve noir de Erick Zonca plonge son spectateur dans une intrigue policière toute aussi fascinante que chaotique…

Un thriller immersif 

Il y a quelques mois, la jeune et brillante comédienne Laurena Thellier, partageait avec nous ses souvenirs de tournage et son admiration pour « ses partenaires de jeu incroyables ». Aujourd’hui, nous comprenons son ressenti. Il faut l’avouer, Fleuve noir faisait partie de nos plus grandes attentes françaises, en matière de long métrage. Un réalisateur à la filmographie très remarquée (La vie rêvée des anges, 1998), un synopsis intriguant et surtout, un casting cinq étoiles. Autant d’éléments réunis pour faire de ce film, le polar de l’été.

Le point de départ de cette belle réussite, provient du personnage principal : un policier alcoolique peu ragoutant, incarné magistralement par Vincent Cassel, et chargé d’enquêter sur la disparition d’un adolescent. Une enquête qui se transforme soudainement en une affaire personnelle, c’est-à-dire en un besoin de sauver la relation difficile qu’il entretient avec son propre fils. Ce scénario parfaitement ficelé, va nous offrir deux heures de tension en continue… Tout simplement !

fleuve-noir-vincent-cassel
Vincent Cassel nous offre l’une de ses plus belles performances.

Mais la force de ce polar ne vient pas uniquement de la prédominance de son personnage principal. Elle vient aussi et surtout de ses personnages névrosés. L’actrice Sandrine Kiberlain incarne à l’écran la mère de l’enfant disparu. Fragile, sensible et à fleur de peau, elle inonde l’écran par ses absences incertaines, tandis que le bluffant Romain Duris, se la joue professeur de français quelque peu frustré par la vie. Une belle galerie de personnages qui n’a de cesse de semer le trouble au sein de cette incroyable affaire policière. Que dire de plus si ce n’est que Fleuve noir se révèle être un polar noir à l’ancienne, comme nous avons très rarement l’habitude d’en redécouvrir aujourd’hui.

Scénario imprévisible et jeu d’acteurs fascinant, la liberté de l’interprétation fait toute la richesse de ce film. Fleuve noir est à découvrir au cinéma Multiplexe Liberté à Brest et dans de nombreuses salles françaises. Alors, prêts à vivre cette expérience des plus intenses ?

Bande Annonce : Fleuve noir

Laisser un commentaire