Critique Le Grand Bain : Le plongeon mélancolique de Gilles Lellouche

Après avoir séduit la Croisette, Le Grand Bain déclenche aujourd’hui l’enthousiasme des Français. Cette comédie mélancolique signée Gilles Lellouche met en lumière l’histoire de quadragénaires bien décidés à reprendre goût à la vie.

La mélo-comédie qui sort de l’eau !

Burn-out, crise existentielle et remise en question personnelle, autant de formes de dépression abordées par ce long métrage présenté au Festival de Cannes 2018. Le Grand Bain de Gilles Lellouche, dresse le portrait de plusieurs hommes abattus par la vie. On y fait la rencontre de Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et Delphine, six personnalités bien différentes mais toutes réunies par une même volonté : aimer de nouveau la vie. Ensemble, ces six quadragénaires vont partager leurs émotions, souvenirs et tenter de trouver un but à leur existence, grâce à la natation synchronisée. La solitude qui pesait jusqu’alors dans chacun de ces corps, va être remplacée par le travail d’équipe et la confiance partagée.

Loin de l’univers habituel, Gilles Lellouche livre avec ce nouveau long métrage une réalisation à l’esthétique soignée, accompagnée d’une bonne dose d’effets comiques. Ce mélange de plaisanterie et de virtuosité est parfaitement maîtrisé et révèle une nouvelle facette de l’acteur et réalisateur français, généralement habitué aux comédies acerbes. Et c’est une grande réussite !

critique-le-grand-bain-larsruby-2
Leïla Bekhti et Philippe Katerine.

Le Grand Bain, c’est un peu comme un Full Monty version contemporaine. Tout comme l’improbable groupe de strip-teaseur imaginé en 1997 par Peter Cattaneo, les danseurs aquatiques de Lellouche incarnent des hommes désœuvrés qui, malgré leur immense désespoir, retrouvent le sourire grâce à une surprenante discipline. Et pour mettre en lumière cette équipe de bras cassés, le réalisateur a réuni dans son bassin un casting de haut niveau : Mathieu Amalric, Benoît Poelvoorde, Guillaume Canet, Philippe Katerine, Jean-Hugues Anglade, Virginie Efira, Leila Bekhti ou encore Marina Foïs. Un casting parfait, déprimés et attachants !

Avec Le Grand Bain, Gilles Lellouche signe une mise à nu tendre et drôle qui éclabousse le box-office ! Une comédie mélancolique à découvrir partout dans les salles de France, pour un moment de plaisir partagé !