Festival d’Avignon 2018 : « L’Adieu à la Scène »

adieu-a-la-scene-festival-davignon-larsruby

Le 6 juillet prochain, la ville d’Avignon accueillera l’un des plus importants festivals internationaux de spectacle contemporain. Et comme chaque année en cette période estivale, le Festival d’Avignon mettra en lumière une magnifique symbiose artistique. Parmi les nombreuses créations représentées, on retrouve L’Adieu à la Scène

Racine VS La Fontaine

Le Festival d’Avignon ouvrira ses portes le vendredi 6 juillet 2018, pour 19 jours de purs plaisirs visuels. Il faut dire que cet événement international propose chaque année, une remarquable programmation. C’est le cas de L’Adieu à la Scène, une pièce de théâtre signée Jacques Forgeas et mise en scène par Sophie Gubri (ci-joint le site de la compagnie). L’œuvre nous plonge au cœur d’un débat entre deux illustres dramaturges français, Racine et La Fontaine. En pleine gloire, Racine décide d’arrêter l’écriture théâtrale, après avoir écrit l’un de ses plus grands chefs-d’œuvre : Phèdre. La Fontaine, son cousin et ami, va essayer de comprendre les raisons de son choix. Cette pièce de théâtre est née d’une volonté de rapprocher deux monuments de la Littérature qui, même après leur disparition, continuent bel et bien de perdurer dans nos mémoires.

 

Il s’agit de montrer qu’au delà d’être des génies, ils étaient avant tout de jeunes gens, de jeunes artistes, certes connus, mais dont les préoccupations traversent les siècles et trouvent des résonances encore aujourd’hui. Baptiste Caillaud

 

La particularité de cette œuvre, c’est qu’à défaut de nous plonger dans une ambiance typiquement XVIIe siècle, elle rapproche les auteurs de notre époque, de notre génération. Une idée novatrice, qui permet ainsi aux spectateurs de s’identifier plus naturellement aux personnages. Et pour donner vie à cette histoire, quatre brillants acteurs/trices se partagent la scène. Nous retrouvons ainsi Léo Dussollier (Les Tuches 3 de Olivier Baroux), Chloé Stefani ( L’Affaire SK1 de Frédéric Tellier), Emmanuelle Bouaziz (Profilage de Sophie Lebarbier et Fanny Robert) et enfin Baptiste Caillaud (Au Souvenir d’une lune de Guillaume Caramelle), talentueux comédien que nous avons récemment rencontré dans le cadre du Nikon Film Festival (interview ici). L’Adieu à la Scène a été jouée 60 dates au théâtre du Ranelagh à Paris, et l’année dernière à Avignon, durant tout le mois de juillet. Autant dire qu’elle continue de briller par son succès ! La pièce est tout simplement une belle réflexion sur le métier d’acteur et sur l’illusion théâtrale. Un spectacle d’une grande modernité, d’une grande fraicheur, qui n’attend plus que vous !

Teaser de L’Adieu à la Scène

Laisser un commentaire