Film Court : le récit de six jours de pure évasion visuelle !

retour-sur-la-32e-edition-festival-europen-film-court-brest

« Le cinéma c’est la vie. » Une phrase répétée plusieurs fois lors de la cérémonie de remise des prix et qui résume parfaitement la symbolique même de cet événement. À quelques heures de la fin de la 32e édition du Festival Européen du Film Court de Brest, nous sommes revenus sur les moments forts de cette semaine riche en surprises.

Mardi 7 novembre, le festival du Film Court a déroulé son tapis rouge avec une ambiance bestiale et familiale. Le temps de cette soirée unique, le public a pu découvrir un vaste florilège de courts métrages sur la thématique animale. L’affiche officielle du festival s’est également animée, le temps d’un quart d’heure, en dévoilant sur le grand écran, son court métrage intitulé Boogaloo And Graham de Michael Lennox. Entre rires et applaudissements, la soirée d’ouverture a donné le ton à cette semaine de pure évasion cinématographique.

boogaloo and graham
Boogaloo And Graham, Michael Lennox

*

Quoi de mieux que débuter le premier jour du festival, avec un programme “touche à tout” ? La journée du mercredi 8 novembre a su réjouir un large public grâce à la diversité des séances proposées. Jeune public et grands amateurs du 7e art ont alors pu découvrir des courts métrages au goût de tous. Une première journée 100% famille !

*

La journée du jeudi 9 novembre s’est davantage centrée sur les compétitions européenne et française. De 10h00 à 21h30, les spectateurs se sont déplacés en masse dans les deux théâtres du Quartz afin de découvrir la pluralité des courts métrages sélectionnés, et ainsi, voter pour les meilleurs d’entre eux. Toute la semaine, les plus curieux d’entre nous ont pu assister à des séances spéciales en compagnie des membres du jury (Constance Rousseau, Estéban, Derry O’Brien, Sari Volanen et Antonin PeretJatko). Et ce jeudi, c’est Estéban alias David Boring, chanteur, acteur et réalisateur à l’univers déjanté, qui a présenté sa filmographie à un public conquis.

film-court-esteban
Estéban ©FilmCourt

*

Vendredi 10 novembre, les séances événements étaient à l’honneur, pour le plus grand bonheur des mordus de festivals. Outre la rediffusion des compétitions officielles et séances spéciales, les spectateurs ont pu assister à 18h00, au Multiplexe Liberté, au “40 ans du Festival Clermont-Ferrand”. S’il n’est pas le plus ancien, cet événement est pourtant le plus important du monde en matière de courts métrages. Les cinéphiles ont alors pu assister à un programme rétrospectif élaboré pour l’occasion. À 20h00, les spectateurs avaient rendez-vous au cinéma Les Studios, afin de découvrir en avant-première, le film Hearstone de Gudmundur Arnar Gudmundsson, lauréat du Prix européen du Conseil régional de Bretagne en 2013 et Grand Prix du film court de la ville de Brest en 2014. C’est dans une ambiance bon enfant que cette journée s’est terminée, avec une séance spéciale “20 ans d’humour belge.”

*

Particulièrement attendue, la journée du samedi 11 novembre a mis en lumière les meilleurs courts métrages de l’année. Pendant près de deux heures, le public a assisté officiellement à la remise des prix de la 32e édition du Festival Européen du Film Court de Brest, une cérémonie placée sous le signe de la convivialité. La soirée a continué dans l’émotion, avec une séance hommage à Gaël Naizet, une figure du cinéma en Bretagne.

jury-film-court
Sari Volanen, Derry O’Brien, Antonin PeretJatko et Constance Rousseau.

*

Et ce dimanche 12 novembre sonne l’heure de la fin. Pour honorer une fois encore les lauréats de la 32e édition du Film Court, les films primés seront rediffusés à 16h00 et 18h00, pour le plus grand plaisir de tous !

La 32e édition du Festival Européen du Film Court de Brest referme ses portes dans une ambiance joviale et conviviale. Pendant six jours, le festival nous a offert une pure évasion visuelle. Inutile de préciser qu’on a déjà hâte à l’année prochaine !

Laisser un commentaire