Golden Globes 2018 : Un palmarès tout en féminité

golden-globes-2018-feminisme

Un vent de féminisme a soufflé hier, sur la cérémonie des Golden Globes 2018. La puissance des femmes dans l’industrie cinématographique s’est imposée avec suprématie, face à la culture machiste hollywoodienne. Une soirée placée sous le signe du changement…

Un tapis rouge teinté de noir

Que toutes les femmes qui nous regardent sachent qu’un nouveau jour est à l’horizon“. Des mots emplis d’espoir, prononcés ce dimanche 7 janvier, par la présentatrice et femme d’affaires américaine, Oprah Winfrey. À la suite d’une année particulièrement riche en revendications sexistes et sexuelles, il semblait tout naturel que la soirée des Golden Globes démarre avec une déferlante de railleries sur l’affaire Weinstein et les hommes qui abusent de leur pouvoir à Hollywood. Et c’est tout naturellement, qu’un dress code noir a été choisi par les invités, en symbole de cette nouvelle lutte envers les violences sexuelles.

C’est l’australienne Nicole Kidman qui a ouvert le bal en emportant le premier prix de la soirée, pour son rôle de femme battue par son mari dans Big Little Lies. The Handmaid’s Tale, qui dépeint un monde apocalyptique où les États-Unis sont aux mains d’une secte fondamentaliste maintenant les femmes fertiles en esclavage, a poursuivi sa marche vers la victoire en remportant l’award de la meilleure série dramatique. Et c’est donc sans surprise que son interprète principale, Elisabeth Moss, a gagné le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique en nous laissant ces quelques mots : « C’est pour vous et les femmes suffisamment courageuses pour s’élever contre l’intolérance et l’injustice ». Sur le podium de la victoire, chaque femme récompensée n’a pas oublié de conclure son discours par une phrase symbolique, tel un message d’espoir pour le futur. Le maitre de la cérémonie, Seth Meyers, a également joué son rôle respectif en centrant son discours autour de la question des violences sexuelles. Une soirée en l’honneur de la liberté et de l’égalité qui semble (enfin) marquer le début d’une nouvelle ère.

oprah-winfrey
Oprah Winfrey