Interview Maud Bettina-Marie : la fraîcheur d’une artiste

interview-maud-bettina-marie

La youtubeuse, actrice et réalisatrice, Maud Bettina-Marie, est aujourd’hui une artiste à part entière. C’est grâce à son humour, son imagination et sa fraîcheur que la jeune femme s’est dessinée un avenir tout tracé. Elle nous parle aujourd’hui de son court métrage, « Je suis le coup de foudre », en compétition au Nikon Film Festival.

C’est la création qui me rend heureuse.

Bonjour Maud et félicitation pour votre court-métrage aux multiples émotions. « Je suis le coup de foudre » est une comédie faussement romantique. Comment vous est venue l’idée de ce scénario ?

Merci ! J’adore les comédies romantiques, j’aimerais beaucoup écrire un long-métrage sur ce thème un jour ! Là, l’idée c’était effectivement l’ascenseur émotionnel et surtout de raconter quelque chose avec un procédé de narration moins commun, d’où l’utilisation des photos qui décrivent une histoire puis l’histoire inverse.

Quelles ont été les différences entre la réalisation d’une vidéo YouTube et un court-métrage tel que « Je suis le coup de foudre » ? 

Aucune. Ma chaine n’a pas de concept, c’est ça le concept. Le lien commun, c’est moi, mon ton, mon humour, ma sensibilité, etc. Donc il m’arrive de faire des courts-métrages (et j’aimerais en faire beaucoup plus) mais j’y mets la même énergie, la même exigence que pour un court-métrage qui serait diffusé au cinéma, par exemple.

La majorité des films présentés à la 8ème édition du Nikon Film Festival, traitent de l’actualité. « Je suis le coup de foudre » se démarque de ces derniers, en apportant une vague de fraîcheur. Pensez-vous que c’est cette singularité qui a su séduire le jury ? 

Le jury, je ne sais pas, je n’ai pas encore les résultats du festival ! Mais je croise les doigts ! Le public, lui, a été séduit, visiblement.

Comédienne, scénariste et réalisatrice, vous êtes une artiste polyvalente. Si vous deviez ne garder qu’un seul de ces métiers, lequel serait-il ?  

C’est une question très difficile et j’aurais bien du mal à vous répondre ! C’est la création, le principe créatif global, qui me rend heureuse ! Ce serait plutôt le contraire me concernant : quel métier me plairait-il de faire en plus. 🙂

Quels sont vos projets à venir ?

Nous espérons vivement, avec mon producteur, faire beaucoup plus de courts-métrages sur ma chaine. Ça, c’est l’objectif à court-terme. A long-terme, je ne préfère pas en dire plus pour l’instant.

Dernière question, un mot pour décrire votre univers ? 

Ce qui me représente le plus : mélancolie.