J-21 : Le Drôle (et sombre) Noël de Scrooge

j-21-noel-drole-noel-scroo

Dans exactement trois semaines, c’est le Jour-J ! L’occasion pour nous, de revenir sur un film d’animation à la fois sombre et féerique, avec Le Drôle de Noël de Scrooge. On ouvre donc notre 4ème case du Calendrier de l’Avent, pour un voyage dans le monde magique de Walt Disney. 

Un troublant esprit de Noël

À l’heure où les traditionnels téléfilms et autres classiques des fêtes de fin d’année fleurissent sur nos écrans, on découvrait hier une scène à la fois romantique et musicale avec la comédie culte, P.S. I Love You. Pour mettre à l’honneur cette journée du 4 décembre, on vous propose une étrange séquence où sommeille magie et mystère, avec Le Drôle de Noël de Scrooge. Sortie en 2009, cette production Disney a été réalisée par le talentueux Robert Zemeckis (Forest Gump, Seul au Monde…). L’histoire nous emporte au coeur de la vie d’un vieillard solitaire et insensible, dénommé Ebenezer Scrooge. Détestant plus que tout la période de festivité, qu’est le 25 décembre, ce dernier va pourtant être confronté à l’Esprit des Noël passés, avec l’arrivée d’un événement étonnant. Si la plupart des Disney sont des oeuvres emplies de délicatesse et d’émotion, Le Drôle de Noël de Scrooge se révèle être quant à lui, bien plus sombre. 

Ce sont les enfants des hommes, et ils s’attachent à moi pour échapper à leurs pères, Celui-là est l’Ignorance; celle-ci la Misère. Gardez-vous de l’un et de l’autre et de toute leur descendance, mais surtout du premier.

Il y a toujours une part de mystère à Noël. C’est pourquoi on a choisi de mettre en lumière, une séquence pleine de magie et de désenchantement. Volants au gré du vent dans le ciel étoilé de la nuit hivernale, Scrooge (interprété par Jim Carrey) accompagné du spectre de son ancien associé, vivent un rêve éveillé. Le vieillard se retrouve ainsi, littéralement plongé dans ses propres souvenirs. Si au premier abord, la scène peut sembler féerique, il y a pourtant une atmosphère plus sombre qui s’y dégage. Le jeu de lumière et la prise de vue ont été conçus afin de dramatiser quelque peu l’histoire. Ce choix scénaristique fait l’unanimité : cet étrange conte de Noël est un pur chef-d’œuvre visuel. 

Et oui, les Disney ne sont pas simplement de belles histoires d’amour, mais aussi de touchantes leçons de vie. Si vous ne connaissez pas encore cette merveille de l’animation, c’est le moment de la découvrir. Rendez-vous demain pour une nouvelle scène dans l’esprit de Noël !