J-7 : Noël nous offre une histoire éternelle

j-7-la-belle-et-la-bete

Si on devait résumer en une seule oeuvre toute la magie de Noël, on évoquerait sans aucun doute le plus beau de tous les Disney, La Belle et la Bête. C’est donc tout naturellement que derrière la 18ème case de notre Calendrier de l’Avent du Cinéphile, se dissimule l’inoubliable histoire de deux êtres aimés. 

Il était une fois…

La Belle et la Bête est tout simplement un sublime chef d’œuvre de l’animation. À moins d’une semaine du 25 décembre, on a souhaité revenir avec vous sur l’inoubliable conte qui a su bercer notre enfance. Sortie dans les salles en 1992, cette romance idyllique nous transporte au coeur de l’histoire d’amour impossible entre une jeune fille sensible et imaginative dénommée Belle, et une Bête à l’allure terrifiante, enfermée dans son château. Un classique indémodable de Disney.

C’est vrai c’est étrange de voir comme on change, sans même y penser.

Pour mettre à l’honneur cette journée du 18 décembre, on revient avec vous sur la plus belle séquence du film. Vous l’aurez sans doute compris, il s’agit de la scène de danse rythmée par le magnifique morceau de l’histoire éternelle. Ce moment nous transporte littéralement dans un autre monde. La robe jaune, la valse, la lumière des bougies et la musique… un moment de déconnexion et un véritable miracle du 7e art. Cette illustre séquence réussit à résumer en une poignée de minutes, toute la magnifique trame de ce film : l’histoire de la Belle et la Bête qui tombent éperdument amoureux. Une oeuvre sublimée par sa musique et sa beauté visuelle.

Un instant de féerie et de magie, sept jours avant Noël. On en raffole toujours, encore et encore. On vous laisse donc sur ces mots et on vous donne rendez-vous demain pour découvrir une nouvelle scène dans l’esprit du 25 décembre !

Laisser un commentaire