« Je ne t’aime pas » : Une fiction immersive en format vertical !

je-ne-taime-pas-court-metrage-larsruby

La technologie s’est emparée de nos vies. C’est une réalité. Et pour le comprendre, on vous propose de découvrir un premier court-métrage, destiné à être vu sur votre téléphone ! C’est à voir et à méditer…

Une immersion à la verticale

Le vertical est aujourd’hui un format à adopter. Pourquoi ? Tout simplement parce que le mobile devient le premier support de visionnage des vidéos. Et les jeunes cinéastes l’ont bien compris ! Depuis quelques jours, un court-métrage immersif fait le buzz sur internet. Il s’agit du film Je ne t’aime pas, de Tommy Weber (qui n’est autre que le fils de l’acteur Jacques Weber). Dévoilé ce jeudi 21 juin par ARTE, cette réalisation raconte l’histoire de Clara (Aloïse Sauvage, 120 battements par minute), appelée au chevet de son père mourant, qu’elle n’a pas vu depuis de longues années. La jeune femme saute dans le premier train pour rejoindre son mystérieux interlocuteur ( interprété par Jacques Weber). On n’en dit pas plus…

Si le 16:9 a été considéré pendant des années, comme LE format cinématographique par excellence, l’arrivée du vertical se prépare à faire bouger les choses. Cette nouvelle tendance, issue des réseaux sociaux, offre au cinéma un nouvel esthétisme. On se sent ainsi plus près de l’intrigue, en étant plus de simples spectateurs mais bel et bien des acteurs du film. Et c’est une révolution du 21ème siècle ! Si le court-métrage Je ne t’aime pas, n’offre d’un point de vue scénaristique, qu’un banal scénario, il réussit pourtant un challenge encore plus convaincant que l’histoire en elle-même : faire bousculer le format vidéo. Et cela ne semble être que le début d’une longue course vers le basculement des codes cinématographiques !

Découvrez le court-métrage Je ne t’aime pas