« Je suis en transition » : L’inévitable exode urbain

je-suis-en-transition-nikon-film-festival-larsruby

Pour mettre en lumière sa première réalisation, la comédienne et musicienne compositrice Marie Craipeau a choisi la richesse artistique du Nikon Film Festival. À travers son court métrage Je suis en transition, l’artiste révèle à sa manière les dessous d’un monde en changement.

Le partage pour vivre et survivre

 

 

Face  à cette grande insécurité alimentaire, tout le monde tente de quitter la vie pour rejoindre les campagnes.

 

 

Véritable dystopie, Je suis en transition est un court métrage profond sur la détresse de notre monde. L’histoire se déroule dans un futur proche, où le réchauffement climatique a causé l’effondrement sans précédent de la terre. Alors qu’une infime partie des habitants des campagnes tentent de survivre grâce à leurs dernières récoltes, le reste de la population quitte en masse la ville pour rejoindre les espaces ruraux. L’exode urbain peut aller commencer. Plongé dans une ambiance lugubre et oppressante, le film suit de près le quotidien d’une femme qui a mis en place un jardin partagé. Un geste riche venant d’une personne qui, malgré le fait qu’il ne lui reste plus rien, continue tout de même d’offrir son aide à ceux qui en ont besoin.

je-suis-en-transition-nikon-film-festival-larsruby-1
Regarder Je suis en transition

Je suis en transition est un drame social qui nous touche et questionne indirectement. Évidemment, on ne peut que se sentir concerné.e.s par cette histoire, certes alarmante, mais belle et bien universelle. Et si l’avenir de notre société se dessinait tout simplement sous nos yeux ? Si cette pure dystopie n’était finalement que le miroir d’un futur sans espoir ? Des interrogations bouleversantes qui donnent à réfléchir. Coup de cœur pour la photographie aux tons épurés, laissant entrevoir tout de même une certaine forme de poésie et de délicatesse derrière ce scénario morose. Je suis en transition incarne parfaitement la thématique du partage mise à l’honneur par la 9e édition du Nikon Film Festival. Pour découvrir en intégralité le court métrage, rendez-vous juste ICI !