« Je suis un cadeau moi aussi » : de la réalité à l’écran !

je-suis-un-cadeau-moi-aussi

La 8e édition du Nikon Film Festival est lancée. Et comme chaque année depuis 2010, l’événement laisse place à l’imagination surdimensionnée de nombreux réalisateurs, venus remporter le prestigieux prix. Et comme il est temps de voter, Lars&Ruby vous présente son premier coup de cœur de l’année !

Quand le réel survient à l’écran

On ouvre le bal avec “Je suis un cadeau moi aussi“, un film coup de poing signé Priscilla Lopes. Après avoir défiée l’écran aux côtés de grands acteurs français tels que Jean Dujardin dans Brice de Nice ou encore Audrey Tautou dans Hors de prix, c’est aujourd’hui derrière la caméra que la comédienne a décidé d’œuvrer. Elle met en scène, à travers un nouveau court-métrage poignant, la tragique soirée d’une adolescente, devenue reine de beauté. 

Finaliste du concours de Miss de la région, la jeune femme est invitée à passer le week-end loin de chez elle, en compagnie des autres lauréates. Inquiète et impuissante, sa mère l’a regarde partir et monter à bord de la voiture d’un homme. Mais qui est donc ce parfait inconnu, surgissant de nulle part ? L’ambiance festive laisse doucement place à une atmosphère des plus oppressantes. Le mystérieux inconnu révèle au grand jour son sombre visage : celui d’un véritable prédateur. En l’espace de quelques secondes, on comprend où la réalisatrice souhaite nous mener. Le film nous conte la brève descente aux enfers d’une jeune miss, victime de sa soif de liberté.

Premier coup de cœur : Je suis un cadeau moi aussi 

2 minutes  et 20 secondes, c’est la durée pendant laquelle nous sommes prisonniers de l’écran. Intense, réaliste et merveilleusement interprété, le court-métrage met brillamment en lumière une situation alarmante. Il s’agit d’une histoire vraie, comme il en existe malheureusement des milliers dans le monde. Un film qui tombe à pic en ses jours de véritable lutte contre le harcèlement sexuel. Alors, n’hésitez pas à soutenir le métrage, Je suis un cadeau moi aussi : Je vote ! Quant à nous, on se donne rendez-vous demain pour découvrir la suite de nos coups de cœur du Nikon Film Festival…