La B.O. de Call Me By Your Name : entre romantisme et nostalgie

call-me-by-your-name-b-o-du-film

Douce mélodie entêtante qui résonne encore et toujours dans nos têtes. Si Call Me By Your Name a connu en un rien de temps la voie de la gloire, c’est notamment grâce à une magnifique bande-son qui célèbre avec émotion, une histoire belle et universelle entre deux amants. Retour sur une playlist terriblement addictive.

Quelques notes sur un piano

La musique est le fil conducteur de ce drame, auréolé du Prix de la Meilleure Adaptation aux Oscars 2018. Pendant près de deux heures, Elio et Oliver nous font vivre l’intensité de leur amour passionnel, grâce à une enivrante mélodie. Le classicisme de cette œuvre apporte une grande profondeur à l’intrigue, notamment par le biais des emblématiques scènes de piano, dans lesquelles Timothée Chalamet nous montre ses récents talents de musicien (l’acteur a appris à utiliser cet instrument ainsi que la guitare pour le film). Du génie de Bach en passant par la contemporanéité de John Adams, la B.O. de Call Me By Your Name nous offre un vaste florilège de morceaux classiques, emplis de romantisme. Évidemment, on succombe dès les premiers instants. 

La nostalgie d’une époque révolue

L’histoire de cette sublime idylle éphémère, se déroule dans les années 80, une époque rythmée par d’irrésistibles mélodies. Et le réalisateur, Luca Guadagnino, l’a très bien compris. Call Me By Your Name nous transporte avec un profond dynamisme, au cœur d’un tourbillon de tubes désormais légendaires. De Paris Latino de Bandolero, en passant par la déclaration d’amour de F.R David avec Words, pour arriver à l’enivrant Love My Way des Psychedelic Furs, ces morceaux présents tout au long du film font naître en nous un inévitable sentiment de nostalgie. Apparu sur le grand écran en cette période d’hiver maussade, Call Me By Your Name a pourtant le don de réchauffer notre cœur, grâce à une merveilleuse playlist estivale. Une douce et mélancolique B.O. de vieux tubes, suffit amplement à nous faire voyager.

L’amour à l’italienne

L’Italie est le pays du romantisme. La culture romaine regorge d’une grande sensualité, que ce soit au travers des somptueuses œuvres d’art que des mélodies italiennes. Les musiques classiques sont évidemment la preuve de cette grande pureté sonore. Mais les tubes populaires sont aussi de très belles déclarations d’amour, comme le révèle Call Me By Your Name. Du début à la fin, l’intrigue se retrouve rythmée par des tubes italiensaux couleurs de l’été : J’adore Venise de Ivano Fossati, È la vita de Marco Armani, Radio Varsavia de Franco Battiato ou bien encore Lady Lady de Giorgio Moroder. L’amour à l’italienne n’est donc plus un mythe, mais une très belle réalité brillamment mise en lumière par deux acteurs talentueux (Timothée Chalamet et Armie Hammer). La beauté d’une œuvre, à l’état pur.

L’union du texte et de l’instrumentation

« Les titres de Sufjan apportent une voix supplémentaire au film, elles font un peu office de narration sans narration. », explique Luca Guadagnino. En effet, Call Me By Your Name ne serait pas devenu ce petit bijou du 7e art, sans les sublimes titres de l’américain, Sufjan Stevens. L’auteur-compositeur-interprète signe pour cette magnifique comédie dramatique, deux chansons originales. Mystery of Love, le premier titre découvert dans le film, apparaît lorsque Elio et Oliver prennent le bus pour aller ensemble en vacances, tandis que Visions of Gideon, accompagne  le générique de fin, avec une émotion des plus saisissantes. L’hypnotique voix de Sufjan Stevens nous transporte en quelques secondes seulement, au cœur de cette histoire d’amour universelle. Elle nous transcende et nous bouleverse tandis que les images du film défilent devant nos yeux. Une pure claque émotionnelle, à laquelle on ne peut résister.

La B.O. de Call Me By Your Name est tout simplement à l’image de cette œuvre : un véritable bijou pur. Et s’il existe une musique qui illustre à la perfection toute l’intensité de cette histoire, c’est évidemment Mystery Of Love. Fermez les yeux…
“Oh, to see without my eyes
Être capable de voir sans mes yeux
The first time that you kissed me
La première fois que tu m’as embrassé
Boundless by the time I cried
Sans repères au moment où je pleure
I built your walls around me
Tu étais celui qui me protégeais.