Les Monteurs s’affichent… et sortent de l’ombre !

festival-les-monteurs-saffichent

Pour la troisième année consécutive, les monteurs s’apprêtent à sortir de l’ombre, grâce à un événement qui leur est entièrement consacré. Mettre en lumière leur belles prouesses techniques, c’est le pari lancé par le festival Les Monteurs s’affichent !

Du 14 au 18 novembre 2018, la ville de Paris honorera quelques pépites cinématographiques, ayants échappé aux faisceaux des projecteurs. Quatre jours intenses, durant lesquels les amoureux du cinéma pourront (re)découvrir, à leur manière, huit réalisations (documentaires et fictions) ainsi que divers courts-métrages ! Et pour cette 3ème édition, le festival nous a réservé bien des surprises… 

Le programme de cette 3ème édition

Mercredi 14 mars

La soirée d’ouverture du festival Les Monteurs s’affichent, mettra à l’honneur Dernières nouvelles du cosmos (2016), un documentaire signé Julie Bertuccelli et monté par Josiane Zardoya. Le métrage traite avec brio d’une très belle thématique, à savoir comment une jeune autiste nommée Hélène, écrit sans fautes et sans jamais avoir étudié. Un film qui se dessine tout en sincérité.

Jeudi 15 mars

La deuxième journée sera centrée sur la découverte de différents courts-métrages. Celui qui sillonne la nuit, celui qui est éphémère, celui qui soutient sa famille, celui qui filme son quotidien pour grandir ou celui qui veut décrocher la lune, voici les nombreux thèmes qui seront abordés. Une journée qui donnera sans aucun doute, à réfléchir.

Vendredi 16 mars

La journée du vendredi mettra à l’honneur une magnifique fable signée Rafi Pitts. Soy Nero (2016) est un long-métrage monté par Danielle Anezin, qui retrace l’histoire d’un jeune clandestin américain, déporté au Mexique après les attentats du 11 septembre 2001. Pour retrouver sa nationalité américaine, l’homme doit obligatoirement s’engager dans l’armée. Un métrage tout simplement poignant.

Samedi 17 mars

Trois métrages seront proposés pour cette journée riche en découvertes cinématographiques. Le premier film présenté est un documentaire réalisé par Myriam El Hajj et monté par Anita Perez. Trève (2016) met en lumière le quotidien d’un jeune chrétien, ayant participé à la guerre qui a ravagé Beyrouth. Le deuxième métrage est également un documentaire réalisé par Guy Girard et monté par Lise Beaulieu. Don Pauvros de la Manche (2015) raconte la gestation d’un disque imaginaire. Enfin, la troisième réalisation, intitulée Ni le ciel ni la terre (2015), est un film qui relate la disparation de soldats dans une vallée du Pakistan. Trois réalisations qui illustrent parfaitement, la sombre thématique de la guerre.

Dimanche 18 mars

La dernière journée du festival mettra à l’honneur les trois derniers films de cette édition. La première oeuvre présentée, est un documentaire de Hélène Crouzillat et Laetitia Tura. Monté par Marie Tavernier et Agnès Mouchel, Les Messagers (2015) retrace une sombre réalité : le naufrage d’hommes et de femmes, la brutalité des forces marocaines et espagnoles ainsi que les nombreuses dispations lors des passages frontaliers entre le Maroc et l’Europe. Le second métrage, intitulé Everyone Else (2009), est une fiction réalisée par Maren Ade et montée par Heike Parplies qui aborde avec une certaine délicatesse, la force et les faiblesses d’un couple, en apparence si heureux. Enfin, la 3ème édition des Monteurs s’affichent honorera le film de Chad Chenouga. Monté par Pauline Casalis, De toutes mes forces (2017) raconte l’histoire d’un adolescent placé en foyer après le décès brutal de sa mère. Un drame fort en émotions, à l’image de ces deux premières œuvres.

festival-les-monteurs-saffichent-films
Programme de la 3ème édition des Monteurs s’affichent

La programmation de cette 3ème édition s’annonce donc riche en surprises ! Alors, prêt à découvrir les artistes de l’ombre ?