« Nikki Marianne » : Le séduisant court-métrage de Guillaume Caramelle

nikki-marianne-court-metrage-guillaume-caramelle

Il y a quelques mois seulement, on vous parlait de notre coup de cœur du Nikon Film Festival 2018, Je suis une nuit, un court-métrage bouleversant signé Guillaume Caramelle. Pour célébrer l’arrivée du printemps, on vous fait découvrir la nouvelle œuvre teintée de couleurs de ce jeune réalisateur prometteur. 

Défier les règles de base de la séduction

En janvier dernier, Je suis une nuit nous avait littéralement subjugué grâce à la finesse de sa réalisation : un esthétisme transcendant mêlé à une moralité glaçante… on ne pouvait que succomber. Aujourd’hui, la magie opère une nouvelle fois. Nikki Marianne est un court-métrage de quinze minutes, qui aborde avec une certaine subtilité, l’ironie d’une situation. Pierre, un garçon ordinaire dissimule depuis toujours ses sentiments pour Nikki, une jeune femme purement inaccessible. Lors d’une soirée, le lycéen va vivre un traumatisme émotionnel lorsqu’il découvre son amie succomber à un mystérieux trentenaire, avec une facilité déconcertante. S’en suit tout un tas de questionnements autour des règles de base de la séduction. C’est subtil, drôle, touchant et bouleversant de sincérité.

nikki-marianne-tess-boutmann
Tess Boutmann

Pour mettre en lumière son nouveau film, Guillaume Caramelle a choisi de se lier une nouvelle fois avec le comédien Baptiste Caillaud, présent dans la majorité de ses réalisations. Tess Boutmann et Oscaar Berthe jouent quand à eux les deux autres personnages principaux, avec une belle simplicité. Nikki Marianne brille par son originalité. C’est frais et nostalgique, mystérieux et envoûtant, drôle et irrésistible. On peut tous se reconnaître à travers cette histoire un brin ironique. Telle est la force de cette œuvre ! Depuis la fin du tournage, le film s’implante dans de nombreux festivals dédiés aux formats courts. Ce week-end, le court était sélectionné en compétition officielle à la 9ème édition du Festival Mulhouse Tous Courts et se prépare à captiver le regard des spectateurs, à la fin du mois, au MUT de Montréal.

Une chose est sûre, Guillaume Caramelle s’est aujourd’hui fait un nom dans l’industrie cinématographique. Il ne reste plus qu’à suivre de près l’avenir de ce jeune et très talentueux réalisateur. 

Nikki Marianne : Bande Annonce

Laisser un commentaire