Nikon Film Festival : humour et originalité en cinq films !

nikon-film-festival-humour-et-originalite-cinq-films

Pour égayer votre dimanche hivernal, on vous a concocté une petite sélection des meilleurs courts métrages à la fois drôles et originaux. Humour et dérision sont au aujourd’hui au cœur de la 8ème édition du Nikon Film Festival !

Prêt pour une bonne dose d’humour ?

« Je suis abstrait »

À la fois complexe et extravagant, “Je suis abstrait” d’Ambroise Carminati est un film qui aborde avec un grand paradoxe, la notion de perception. Alors qu’il marche dans la rue, un homme se fait interpeller par un peintre qui a “accidentellement” fait son portrait. Perplexe, le passant jette un coup d’œil à la toile et y découvre une peinture abstraite. Un scénario comique, décalé et qui a le mérite de nous faire réfléchir. Tout simplement.

je-suis-abstrait-nikon-film-festival
Regarder “Je suis abstrait”

« Je suis unique »

Construit sous forme de spot publicitaire, “Je suis unique” de Vincent Delouzillière et Léo Paget, est un court-métrage subtil et original. Brillamment réalisé par ces deux cinéastes et joliment joué à l’écran, le film transporte le spectateur, pendant 2 minutes 20, au cœur d’une narration qui lie merveilleusement bien la fiction à la réalité. Un très bon condensé d’humour et de réflexion, auquel on ne saurait réellement résister ! 

je-suis-unique-nikon-film-festival
Regarder “Je suis unique”

« Je suis un don »

Je suis un don” de Stephen Bigot, se dessine comme un glaçant et hilarant court-métrage. Une jeune femme court dans la forêt, poursuivit par un homme portant une tronçonneuse. Terrifiée, elle se réfugie dans une cabane abandonnée. L’homme y pénètre. Ils se retrouvent tout les deux face à face, quand soudain quelqu’un frappe à la porte… En apparence, il s’agit d’une scène toute droit sortie d’un remake de Massacre à la Tronçonneuse, sauf qu’ici, le film est en réalité teinté d’humour et de moralité. Un bijou moderne du 7e art.

je-suis-un-don-nikon-film-festival
Regarder “Je suis un don”

« Je suis la vraie histoire de la Petite Souris »

On vous en parlait il y a quelques jours (ici), Je suis la vraie histoire de la Petite Souris” est un court métrage plein de fraîcheur, réalisé par Ilan Zerrouki, à partir d’un scénario d’Amélie Prévot et Marion Christmann. L’histoire met en scène la rencontre insoupçonnée entre un enfant et l’emblématique Fée des dents. Une belle métaphore de la magie, teintée d’un délicieux humour. Ce scénario, un brin décalé, est joliment porté à l’écran par deux actrices talentueuses et un très jeune comédien en devenir. On adore !

je-suis-la-vraie-histoire-petite-souris-nikon-film-festival
Regarder “Je suis la vraie histoire de la Petite Souris”

« Je suis cocu »

À la fois drôle, imprévisible et touchant, “Je suis cocu” de Pierre Amstutz Roch se dessine comme un irrésistible court-métrage. Persuadé que sa femme le trompe, un mari et son ami décident de monter un plan pour mettre fin à cette relation extra-conjugale. Mais cette journée ne va pas tout à fait se passer comme ils l’avaient imaginé. Pendant 140 secondes, cette courte comédie nous livre un scénario parfaitement rythmé et un humour des plus tordants. Mais à quand une suite ?

je-suis-cocu-nikon-film-festival
Regarder “Je suis cocu”

Alors, qu’avez-vous pensé de ce petit condensé d’humour et d’originalité ?