« On ne peut plus rien rien » : un documentaire vibrant sur le racisme ordinaire

Souvent insignifiant pour celui qui en est l’auteur, toujours piquant pour celui qui le reçoit, le racisme ordinaire blesse chaque jour des milliers de personnes noires et métisses. Pour dire stop à cette discrimination insidieuse, Néhémie Lemal a choisi de passer derrière la caméra.

« Un jour j’ai décidé de porter la coupe Afro ». Ce jour-là, la vie de cette jeune femme a changé. Néhémie Lemal est une réalisatrice noire qui a choisi, après des années de silence, de libérer la parole pour lutter contre les multiples nuances de racisme. À travers son court métrage intitulé On ne peut plus rien dire, elle dénonce l’injustice qui règne dans notre société.

Pour témoigner de cette inégalité raciale, elle a décidé de laisser de côté sa pudeur, pour raconter publiquement son histoire. Elle livre un témoignage poignant en mettant en avant les réactions des gens face à sa coiffure naturelle : « Ma vie est devenue un réel supplice. On m’a même tiré les cheveux en pleine rue pour savoir si c’était des vrais ! »

.

« Jusqu’ici, j’avais déjà fait face au racisme en y prêtant plus ou moins attention. Cette coupe m’a ouvert les yeux. Elle a intensifié les remarques acerbes, les regards en coin, les humiliations. Tout ça m’a appris beaucoup. La tristesse, la solitude, l’incompréhension, la haine, la patience. Aujourd’hui, je suis seule et je le serai toujours. Mais j’ai décidé de m’accepter et d’accepter les autres. »

.

Dans ce documentaire vibrant, Néhémie Lemal filme son entourage et le questionne sur ce qu’il pense réellement du racisme en France et surtout, de sa volonté de porter librement la coupe Afro. Un  portrait familial à la fois émouvant et sincère, qui présente la réalisatrice comme une porte-parole d’une génération encore trop peu représentée dans le cinéma français. Et ça, ça fait un bien fou.

Un film coup de poing qui, espérons-le, permettra de faire (enfin) évoluer les mentalités.

Regarder le documentaire On ne peut plus rien dire

Mégane Bouron