« Pépé le Morse » : Un court métrage onirique sur le deuil

pepe-le-morse-larsruby

Fraîchement couronnée du César du meilleur court métrage d’animation, Pépé le Morse est une oeuvre touchante qui dépoussière avec douceur la question du deuil en famille. Une petite merveille mélancolique qui chamboule le cœur.

L’histoire d’un deuil

Depuis sa création en 2017, Pépé le Morse ne fait que voyager. Avec plus de 30 nominations et 4 prix internationaux, le deuxième film de Lucrèce Andreae (étudiante à La Poudrière) se dessine comme l’un des plus beaux courts métrages d’animation de l’année. Ce récit familial montre les membres d’une famille déambulant sur une plage hostile, dans une ambiance sombre et lugubre. Grand-mère songeuse, mère dépassée et enfants négligents, se laissent aller à leurs légères préoccupations jusqu’au funeste et fatidique moment…  celui du deuil d’un être cher

Si tout ce petit monde semble vivre cette disparition dans l’indifférence la plus totale, l’ombre du grand-père décédé suit pourtant les traces de chacun. Les souvenirs reprennent doucement vie dans ce lieu si austère. Les esprits traversent le sable froid et humide et se réincarnent sauvagement. Ce magnifique court métrage mêle avec une intime tendresse les tentatives de chacun de faire face au deuil. C’est esthétique, poétique et terriblement émouvant. Et tout comme la mystérieuse image de la mort, Pépé le Morse effraye autant qu’il fascine.

Découvrez le teaser de Pépé le Morse 

Laisser un commentaire