« Je suis une nuit » : un tourbillon d’émotions

je-suis-une-nuit-film

Présenté à la 8e édition du Nikon Film Festival, le court-métrage Je suis une nuit de Guillaume Caramelle se distingue autant par l’émotion qu’il dégage, que par l’importance de ses propos. Un film bouleversant, qui donne à réfléchir…

Quand la solitude rapproche deux êtres

Je suis une nuit est tout simplement, une véritable claque émotionnelle. Du haut de son jeune âge, le réalisateur Guillaume Caramelle a déjà tout d’un grand artiste. La preuve en est avec ce métrage coup de coeur, long de 140 secondes. Construit autour d’une histoire flash-back, ce film aborde avec une certaine délicatesse, des sujets tabous de notre société tels que la prostitution étudiante et le handicap.

L’histoire met en scène la relation chimérique entre un homme et une femme. Nous les retrouvons au petit matin, après avoir passé la nuit ensemble. Mais qui sont-ils l’un pour l’autre ? Telle est la question que l’on se pose, tout au long de l’intrigue. C’est avec une grande ingéniosité que le cinéaste nous fait découvrir le point de départ de cette mystérieuse idylle. Le montage retrace ainsi l’histoire des deux personnages, du départ précipité de la jeune femme, jusqu’à leur première rencontre. Une beauté visuelle, et une chute finale des plus saisissantes…

Quatrième coup de coeur : Je suis une nuit

je-suis-une-nuit-guillaume-caramelle
Regarder “Je suis la nuit”

Le court-métrage se dévoile avec une certaine pudeur. Guillaume Caramelle nous tient en haleine jusqu’à la dernière seconde, pour nous transmettre finalement un message poignant. En effet, il aborde avec une grande profondeur des thèmes alarmants. Nous comprenons à la dernière minute que la jeune femme n’est autre qu’une étudiante qui se prostitue et que l’homme est en réalité un handicapé moteur. Deux parcours bien différents, mais deux êtres unis par une même chose : la solitude. Je suis une nuit nous fait passer par toutes les émotions : de la curiosité à l’incompréhension, pour arriver à la tristesse, en découvrant la sombre vérité autour de ces deux personnages. Un court-métrage bouleversant qui ne vous laissera pas indifférent… alors soutenez-le !

Laisser un commentaire