Top 10 des scènes les plus marquantes de l’année 2017

les-scenes-fortes-films-de-lannee-2017

L’année 2017 touche à sa fin. L’occasion pour nous de dresser le bilan cinématographique de ces douze derniers mois. Après le top 5 des meilleures scènes d’ouverture, on s’intéresse aujourd’hui aux séquences qui nous ont le plus émus, choqués et fait sourire. 

C’est parti !

1. Lion de Garth Davis

On commence notre classement avec une première scène chargée en émotions, et sans aucun doute, la plus bouleversante de l’année 2017. Lion de Garth Davis retrace l’histoire vraie de Saroo, un jeune orphelin livré à lui-même après s’être perdu au beau milieu de l’Inde. Vingt-ans après ce tragique événement, l’enfant devenu adulte n’a pas oublié sa famille. Après des années de recherche, le moment est venu pour lui de retrouver les siens. Une scène tout simplement belle et à laquelle on ne peut résister… À vos mouchoirs !

2. La La Land de Damien Chazelle

“City Of Stars, are you shining just for me ?” Et oui, on connaît désormais tous le refrain de cette chanson, un brin mélancolique. Si La La Land de Damien Chazelle est avant tout une ode à la vie, toute la trame de ce film ne se résume pas à ce simple constant. La scène finale, pour le moins inattendue, nous survient comme une véritable claque émotionnelle. Sincères mais terriblement frustrantes, les dernières notes de La La Land viennent conclure, avec une pointe de nostalgie, cette brillante comédie. Ou plutôt tragédie.

3. Baby Driver de Edgar Wright

Changeons quelque peu de trajectoire et tournons-nous vers une des scènes les plus maîtrisées de l’année. Baby Driver s’est révélé au monde entier grâce à toute l’ingéniosité de son scénario mêlant musicalité, esthétisme et action. Bref une technique imparable. Et s’il y a bien une séquence qui illustre à la perfection tout le génie de Edgar Wright, c’est évidemment le générique du film. Rythmée sur l’envoûtante musique de Bob & Earl, la scène nous offre un merveilleux spectacle visuel et sonore. On en redemande !

4. Detroit de Kathryn Bigelow

Dans la catégorie films discrets mais honorables, nous retrouvons évidemment Detroit de Kathryn Bigelow. Ce drame, qui met en lumière les émeutes raciales survenues dans l’état de Michigan en 1967, est une fidèle reconstruction de la réalité. Si chaque séquence a sa propre importance, il y en a une qui a particulièrement marqué notre esprit. C’est évidemment la scène de prière forcée. Dans une ambiance des plus oppressantes, les accusés implorent en chanson le pardon. Tout simplement bouleversant.

detroit

5. Get Out de Jordan Peele

Émotion, rire mais aussi frayeur ! Et oui, les meilleures séquences sont également celles qui nous offrent de purs moments de sursaut. La preuve avec l’une des scènes les plus marquantes de Get Out. Pendant plus de cinq minutes, nous assistons à une séance d’hypnose pour le moins troublante et angoissante. Plongé au coeur de ses souvenirs, Chris tente de lutter contre ses propres émotions. Et nous sommes là, devant ce spectacle des plus maléfiques. Simplement impassibles.

6. Split de M. Night Shyamalan

L’award de la meilleure performance de l’année est évident attribué à James McAvoy pour son incroyable rôle dans le thriller angoissant, Split. Et s’il y a bien une scène qui reflète au mieux l’époustouflante prestation de l’acteur, c’est évident celle où la horde se réveille peu à peu pour montrer au monde, ses multiples visages : Kevin, Barry, Hedwig, Dennis, Patricia ou encore la Bête. Une séquence tout simplement bluffante.

7. Okja de Bong Joon-ho

Véritable fable écologiste, Okja est une oeuvre touchante de sincérité. Le personnage de la jeune Mija est devenu en l’espace de quelques mois, un modèle de militance, grâce à sa mission de sauvetage. Et on peut dire que la majeure partie de ce drames se retrouve plongée dans une ambiance terriblement bouleversante. La preuve avec  la scène finale du film, où nous découvrons le sort terrible que l’on réserve aux animaux. Un moment fort, reflétant avec émotion, une triste réalité.

8. American Honey de Andrea Arnold

Ce road-trip à l’état pur, dresse le sombre portrait d’une jeunesse désabusée, communément appelée en Amérique, les White Trash. Véritable leçon de vie, American Honey met en lumière les désillusions d’une promesse utopique : celle du rêve américain. La scène finale nous offre un pur moment d’effervescence, dans lequel nous découvrons ces jeunes gens emportés par la simple exaltation de la vie. Une bouffée d’air pur.

9. Moonlight de Barry Jenkins

Moonlight est le film aux multiples récompenses. Ce drame poétique, qui met en lumière la parcours de Chiron, un jeune homme noir qui tente par tous les moyens de se faire une place dans le monde, est une véritable ode à la vie. De l’enfance à l’âge adulte, Chiron doit franchir seul, les douloureuse étapes de son existence. La leçon de natation est sans aucun doute l’une des plus belles scènes du film. Bercée par les cordes du violon, cette séquence ressemble à un baptême, celui du jeune enfant qui tente de grandir. Jugez-en par vous même…

10. Une Famille Syrienne de Philippe Van Leeuw

Une Famille Syrienne est un huis-clos oppressant, qui met en lumière la cause des réfugiés. Chacune des séquences dresse un fidèle portrait de nombreuses familles, qui tentent par tous les moyens, de survivre à cette guerre acharnée. Et les premières minutes de ce drame, à mi-chemin avec le documentaire, annoncent de suite la couleur. Sous les yeux de la domestique, un homme est abattu par un sniper. Étendu sur le sol, il reste seul au beau milieu des bombardements. Une scène bouleversante qui ne fait malheureusement, que refléter la réalité.

Et vous, quelles scènes vous ont littéralement données une claque ?