Été 2019 : Top 8 des meilleurs courts métrages à (re)découvrir !

Pour débuter en beauté cette nouvelle semaine estivale, on vous propose de découvrir notre Top 8 des meilleurs courts métrages à regarder cet été ! Humour, drame et émotion, il y en aura pour tous les goûts…

C’est parti !

8. Je suis 5H moins 20 à la piscine de Léonie Violain

Ambiance ensoleillée garantie ! Ce court métrage Nikon Film Festival réalisé par la jeune Léonie Violain met en lumière les vacances colorées de la petite Noée, le bras dans le platre. Tous les samedis, la fillette se rend à la piscine en compagnie de sa mère. Mais ce jour-là, l’enfant va remarquer la présence d’une mystérieuse adolescente qui, comme elle, ne se baigne.

7. Une Tasse de chlore de Louise Condemi

Humour et dérision à l’honneur. On continue notre voyage aquatique avec Une Tasse de chlore, un court métrage ironique réalisé par Louise Condemi. Ce petit film à l’ambiance décalée met en scène les péripéties d’une jeune femme à la piscine municipale. Une irrésistible réalisation sur l’adolescence, le corps ainsi que ses complexes…

6. Wildebeest de Nicolas Keppens et Matthias Phlips

Et si nous partions ensemble en safari ? Wildebeest de Nicolas Keppens et Matthias Phlips parcourt depuis plusieurs mois les festivals nationaux et internationaux avec son histoire à l’univers complètement décalé. Ce court métrage d’animation suit les aventures loufoques de Linda et Troyer, un couple dont le rêve de partir en pleine savane va rapidement se transformer en un véritable cauchemar éveillé…

5. Manila is Full of Men Named Boy de Andrew Stephen Lee

Vivez de merveilleuses vacances en noir et blanc avec ce court métrage tout droit venu des Philippines. Ce film à l’esthétique poétique raconte l’histoire d’une jeune homme qui décide soudainement d’acheter un enfant afin d’impressionner le patriarche de la famille. Manila is Full of Men Named Boy ou Les Garçons de Manille, est une très belle découverte à regarder pendant ce bel été ensoleillé !

4. Riviera de Jonas Schloesing

Tout aussi perturbant que mélancolique, Riviera de Jonas Schloesing est un magnifique court métrage d’animation en noir et blanc, qui aborde la thématique de la maladie d’Alzheimer. L’intrigue se déroule en plein été, sous une chaleur extrême. On y fait la rencontre d’un grand-père voyeur et atteint de cette souffrance. Une oeuvre à découvrir sans plus attendre, puis à méditer !

3. Emily de Marlies van der Wel

Véritable métaphore de la vie, le court métrage d’animation Emily est une œuvre lyrique unique en son genre. Avec une pointe de nostalgie et de douceur, la réalisatrice Marlies Van der Wel raconte l’errance d’une vieille femme à la fin de sa vie. Songeuse et esseulée, cette ancienne fleuriste qui a passé sa vie au service de son entourage, souhaite à présent recevoir pour trouver la paix. C’est beau, poétique et émouvant…

2. Avec Thelma de Ann Sirot et Raphaël Balboni

L’irrésistible humour belge à l’horizon ! Avec Thelma du duo de cinéastes  Ann Sirot et Raphaël Balboni met en lumière les vacances touchantes d’un couple d’homosexuel qui doit garder pendant plusieurs jours une enfant de trois ans ! Jean et Vincent vont ainsi découvrirt les affres et les joies de la vie parentale…

1. Patision Avenue de Thanasis Neofotistos

Quelle claque ! On pourraît presque comparer ce court métrage à l’énivrant Viktoria de Sebastien Schipper. Patision Avenue est un plan séquence qui suit de près les pas d’une jeune femme qui rentre du travail. Marchant le téléphone à l’oreille, rien ne semble l’arrêter ou presque… On vous laisse découvrir par vous même la suite de cette histoire explosive !

Vos savez désormais quels films (re)découvrir cet été ! Et vous, quel est votre Top 8 des meilleurs courts métrages estivaux ?