« La maison (pas très loin de Donegal) » : une rencontre entre fiction et réalité

À la fois drôle, touchant et nostalgique, La maison (pas très loin de Donegal) est un court métrage qui allie fiction et documentaire, s’inspirant ainsi de la réalité familiale de Claude Le Pape. Découverte.

Pour garder un dernier souvenir de la maison de son père, Claude Le Pape (scénariste de films à succès tels que Petit paysan et Hippocrate) a choisi de tourner un court métrage, à l’intérieur de ce cocon familial. Pour lui rendre un ultime hommage, la réalisatrice a tout misé sur un premier rôle d’exception : l’illustre Jacky Berroyer.

L’acteur français se glisse dans la peau d’un homme mélancolique qui, malgré la vente d’une demeure dans laquelle il cohabitait, refuse de quitter les lieux. Pourtant, tout le réel le pousse véritablement à partir. Ainsi, tout au long du film, ce “parasite” drôle et attachant va tout faire pour éloigner les visiteurs, trouvant toujours plus de prétextes à la fois insensés et hilarants. Cela donne lieu à des scènes irrésistibles qui font toute la singularité de cette œuvre.

Mais ce qui fait également la force de ce film, c’est bel et bien son aspect personnel. En effet, la majorité des figurants jouent leur propre rôle. C’est notamment le cas des deux frères de la réalisatrice, Simon et Laurent Le Pape. Une particularité qui rend le scénario plus fort, plus sincère et plus authentique. Présenté au Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand en 2020, La maison (pas très loin de Donegal) n’est pas passé inaperçu auprès des spectateurs, bien au contraire, il n’a laissé personne indifférent. Acclamé par la foule, il s’est démarqué par son caractère comique et nostalgique. Un mélange des genres qui nous a séduit en un instant.

Une belle reconnaissance pour ce court métrage chargé de souvenirs…

Regarder le court métrage La maison (pas très loin de Donegal) :

Mégane Bouron