« Les Mauvais Garçons » : plongée dans l’amitié masculine

Dans son court métrage Les Mauvais Garçons, Elie Girard met à l’honneur l’amitié entre hommes. Entre pudeur, virilité et mise à nu, le réalisateur signe un film à la fois drôle, mélancolique et tendrement universel. Découverte.

L’injonction à la virilité s’immisce jusque dans les relations amicales. Ne pas montrer ses émotions, ne jamais pleurer, ne pas se laisser aller à des confidences… Bref, autant d’interdictions qui pourraient dénaturer la masculinité des hommes. Voici ce que dépeint avec beaucoup de subtilité, d’humour et de tendresse le court métrage Les Mauvais Garçons signé Elie Girard et produit par Lionel Massol et Pauline Seigland. On y suit Guillaume et Cyprien, deux amis de longue date magistralement interprétés par Raphaël Quenard et Aurélien Gabrielli. Mais leur amitié est soudainement mise à l’épreuve le jour où Victor, leur pote de lycée, leur révèle qu’il va devenir père. Pour ce duo d’amis peu à peu délaissé, cette annonce coup de poing marque la fin d’une belle époque, celle de leur jeunesse. Et quand les souvenirs refont surface, la nostalgie, quant à elle, n’est jamais bien loin…

Ce qui fait la richesse de ce film court, c’est justement son scénario authentique. On y parle frites, bières, Tinder et autres banalités de la vie. Et c’est justement cette simplicité qui a su faire la différence aux César 2022. Le 25 février dernier, Les Mauvais Garçons a reçu le prix du meilleur court métrage de fiction.

Sans aucun doute le plus beau des cadeaux avoir été auréolé de nombreuses récompenses…

Mégane Bouron