« Amour » : la vérité derrière le jeu de séduction

La séduction est-elle vraiment un jeu ? Peut-être, mais pas l’amour. Telle est la grande question que se pose la réalisatrice Pauline Romane à travers ce court métrage drôle, subtil et songeur. Découverte.

.

Ce que j’aime le plus, c’est quand on arrête tous ces jeux. Quand on arrête de faire semblant, quand il ne reste que l’amour.

.

Qui ne connaît pas le fameux dicton « fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis » ? Une formule un brin absurde et pompeuse qui désigne, en réalité, le jeu de séduction. Et c’est justement ce qu’a souhaité aborder Pauline Romane dans son court métrage baptisé Amour. Pour sa participation à la onzième édition du Nikon Film Festival, la Parisienne de vingt-six ans se met en scène et tente d’ironiser l’art de la drague.

On y découvre la réalisatrice et comédienne en train de se prélasser dans son bain. Un moment de réflexion qui la plonge dans ses souvenirs les plus intimes. Elle se questionne sur ses relations amoureuses et tente de voir la séduction comme un simple jeu. Mais très vite, elle prend conscience d’une chose fondamentale : pour être heureuse en amour et dans la vie en général, encore faut-il savoir être soi-même. Une vérité que la société nous pousse bien souvent à oublier…

Avec humour, ironie et délicatesse, tout est dit.

Mégane Bouron

Regarder le court métrage Amour :