« Shirley Temple » : Une ode à l’amitié féminine

Shirley Temple célèbre la candeur des premières fois dans ce sublime hymne à la vie. Ce film de fin d’études réalisé par Audrey Nantel-Gagnon met en lumière l’universalité et l’intemporalité de l’amitié féminine, la vraie…

Le cinéma québécois n’a pas fini de nous surprendre ! Profondément spontané, naturel et sans apprêts, il s’impose depuis plusieurs années et nous séduit par sa richesse et son originalité. Les courts métrages Fauve de Jérémy Conte et Brotherhood de Meryam Joobeur en sont récemment la plus belle preuve. Nous avons choisi de revenir aujourd’hui sur notre dernier coup de cœur : Shirley Temple de Audrey Nantel-Gagnon.

Ce court métrage très intimiste met en lumière la complicité sororale qui existe entre deux amies de longue date : Amaryllis et Margot. On y découvre les deux jeunes filles se préparant pour une soirée qui marquera le début et la fin d’une époque. À travers leur relation basée sur la confiance, elles rendent hommage à l’amitié féminine, celle qui rime avec authenticité et sincérité.

.

.

Shirley Temple appréhende de nombreuses thématiques relatives à la vie, telles que le passage de l’adolescence à l’âge adulte. Ces sujets sont abordés à travers le regard plus sage et plus mature de ces deux jeunes filles qui deviennent femmes. Plusieurs scènes symboliques témoignent de ce changement : l’instant confidence où elles sont allongées sur le lit, lorsqu’elles se préparent face au miroir et que Margot échange avec son père au téléphone, ou encore quand Amaryllis se confie sur ses émotions avec sa mère. Des séquences pleines de pudeur. Mention spéciale pour les deux comédiennes, Amaryllis Tremblay et Margot Blondin, qui transcendent l’écran par leur fraîcheur et grand naturel.

Shirley Temple propose ainsi au spectateur un point de vue sur les relations intimes. On y évoque différentes notions comme l’adolescence, l’amour, les relations mère-fille, ou encore la féminité. Sans toutefois porter des revendications féministes, la réalisatrice Audrey Nantel-Gagnon offre un film-documentaire dans l’ère du temps, empli de douceur et d’optimisme !

 

Découvrez la bande annonce de Shirley Temple

.

Mégane Bouron