« Sister » : un conte émouvant sur la politique de l’enfant unique

Poétique, émouvant et engagé, Sister de Siqi Song est un hommage “aux frères et aux sœurs que nous n’avons jamais eu”. Lumière sur ce court métrage touchant qui évoque avec beaucoup de subtilité la politique de l’enfant unique en Chine.

En octobre 2015, les autorités chinoises ont mis fin à trois décennies de politique de l’enfant unique. Depuis 1979, les femmes étaient soumises à une règle commune : donner naissance qu’à un seul enfant. Objectif ? Freiner la croissance démographique du pays et ainsi éviter la surpopulation. Évidemment, cette loi liberticide a contraint de nombreux couples à avoir recours à l’avortement et à la stérilisation par la force. C’est dans ce contexte sous tension que se dessine ce sublime court métrage signé Siqi Song.

Dans Sister, un homme imagine à quoi aurait bien pu ressembler sa vie s’il avait eu une petite sœur. Quelle aurait été leur relation ? Se seraient-ils disputés à longueur de journée ou bien seraient-ils devenus inséparables ? Difficile de répondre à cette question quand on est enfant unique. Cependant, nous découvrons que tardivement dans le film que sa petite sœur n’est autre que le fruit de son imagination.

.

Photo : « Sister »

.

Sister a été nommé aux Oscars en 2020. Il faut dire que ce court métrage a de quoi surprendre et émouvoir. En moins de huit minutes, il parvient à aborder des sujets puissants et universels : la famille, l’enfance, les souvenirs, mais aussi des thèmes plus complexes tels que les rivalités fraternelles, le pouvoir de l’imagination et bien sûr la politique moderne en Chine.

Et mêlant militantisme, lyrisme et nostalgie, Siqi Sonq nous livre une œuvre profonde et contemplative sur la société. Pour découvrir le court métrage Sister, rendez-vous juste ici.

Mégane Bouron