« Young Life » : Le tableau d’une jeunesse

Un élan de douceur s’invite à l’écran. Young Life de la journaliste et réalisatrice Mélissa Verdier se présente comme un documentaire immersif sur le parcours de cinq jeunes gens au sein d’une école spécialisée…

.

Il suffit de peu pour faire beaucoup.

.

Le premier plan du film nous montre un groupe d’adolescents jouer au foot. Quoi de plus normal que des adolescents qui jouent au foot ?  Avec Young life, on parle d’une jeunesse et c’est tout. Seulement plus tard, nous comprenons que nous sommes dans une école spécialisée pour handicapés. La différence, c’est qu’eux connaissent la fragilité de la vie. « Il suffit de peu pour faire beaucoup » dit un des garçons. Un cerveau qui a manqué d’air quelques secondes à la naissance fait de lui une personne à mobilité réduite.

.

.

Sous la forme de portraits, ce documentaire donne la parole aux élèves qui nous font partager un bout de leur histoire. Ils parlent de leurs rêves qui sont ceux de tous les jeunes gens du monde. La caméra est d’une douceur extrême. Elle suit leur apprentissage au sein de l’établissement. Si le handicape limite pour certains une ambition professionnelle, il ne limite jamais le désir de vivre ou de tomber amoureux. Ce film est un très bel hymne à la vie et nous renvoie, encore plus fort, la force et le courage qu’il faut pour faire exister ses rêves. Pour le découvrir, rendez-vous juste ICI !

.

Philippe Renault.